Index de l'article
Laure DUCHOSSOIS
Page 2
Toutes les pages

Laure DUCHOSSOIS

(1985-1998)

 

Laure naît à Dunkerque, le vendredi 12 juillet 1985.

Après une fille et un garçon, elle est la 3ème enfant de Monsieur Claude Duchossois et de Madame née Annie FAUCHOIS.

 




À 3 ans, elle entre à l'école de Téteghem. Elle y effectue toute sa scolarité jusqu'à la 6ème, où elle est inscrite au Collège Paul Machy de Rosendaël.

Élève sérieuse et appliquée, elle n'a que de bonnes notes et appréciations de ses enseignants.

Bonne camarade également ; lors d'un devoir donné sous forme de rédaction présentant « quelqu'un que vous admirez », c'est elle que ses copines décrivent, des textes remplis d'éloges.


Laure aime la danse classique qu'elle pratique.


Elle est la « Madame Loyale » du gala de l'école de danse en 1997.


Vers l'âge de 6 ans, Laure commence à pratiquer le basket à Téteghem.

Elle adore cela !






Poussine, benjamine, ses entraîneurs successifs Colette Itsweire, Olivier Boldron et Fabrice Coolstock la mèneront jusqu'en compétition régionale. Son chiffre fétiche, qu'elle arbore sur son maillot, est le 9.


Elle est tellement passionnée par son sport que bien que n'ayant pas l'âge requis, elle obtient une dérogation pour passer et décrocher brillamment le diplôme de marqueur chronométreur départemental.

Mais son diplôme ne sera établi que le 9 mai 1998.






Elle ne le verra jamais, car le lundi 9 février 1998, lendemain du carnaval de Téteghem

auquel elle a participé, Laure rentre du collège, fait ses devoirs aux côtés de sa

maman, puis monte dans sa chambre. 

Madame Duchossois entend un grand bruit … Laure s'est écroulée sur son lit entraînant

une chaise dans sa chute.

Les pompiers de Dunkerque et le SAMU appelés n'ont rien pu faire pour la ramener à la vie.

Elle devait faire sa communion solennelle 3 mois plus tard.

Son petit compagnon,

un adorable chat noir et blanc nommé Filou,

partira quelques jours après et ne reviendra pas.


Le dimanche 24 janvier 1999 est inaugurée à Téteghem la salle « Laure Duchossois »,

par Monsieur le maire Franck Dhersin. Le poème suivant a été lu par l'une de ses amies,

poème qu'avait écrit Laure sur « son » sport :






Maintenant que vous connaissez Laure Duchossois, merci de ne plus parler de

la salle Duchossois mais de la salle Laure Duchossois,

et merci également de faire attention à l'orthographe de son nom.

Dominique Mennesson


Source : rencontre avec M. et Mme Duchossois en octobre 2018