Index de l'article
Texte de la conférence "Téteghem et la 32e D.I., un lien fort" 2eme partie
Page 2
Toutes les pages

 


Texte de la conférence

"Téteghem et la 32e D.I., un lien fort"

2ème partie



II-Trois portraits



 

 


 

 

1- Général Maurice Lucas (1882-1972)

 

Fonds ATH

 

 

Biographie et état de services :

  • né à Nancy le 17 octobre 1882, dans une famille de militaires. Son père, Ludovic, général de division, grand officier de la Légion d'honneur et membre du Conseil supérieur de la Guerre, a commandé le 10e Corps d'Armée à Rennes en 1898 puis le 9e à Tours en 1899

  • formé à l’École Spéciale Militaire de St Cyr, promotion du centenaire de la Légion d'honneur (1901-1903)

 

en 1902


Collection privée famille Lucas

     

  • sert en Afrique, d'abord en Algérie (de 1903 à 1907) ensuite au Maroc (de 1907 à 1914). Nommé capitaine en juin 1913

en 1913


Collection privée famille Lucas

 

  • débarque en France avec la Division marocaine le 20 août 1914. Participe aux opérations dans les Ardennes et à la bataille de la Marne

  • blessé en Artois le 9 mai 1915


À l'hôpital en 1915


au 3e rang, la tête entourée d'un bandage

Collection privée famille Lucas

 

  • promu chef de bataillon en septembre 1918 et chef d'État-major de la Division marocaine en 1919

  • inscrit à l'École supérieure de guerre de 1919 à 1921

  • puis muté à l'État-major du 18e Corps d'Armée jusqu'en 1924, avant d'être nommé chef de bataillon au 144e RI

  • affecté à l'État-major du général Weygand (membre du Conseil supérieur de la Guerre) de 1926 à 1931. Promu lieutenant-colonel en mars 1927 puis colonel en septembre 1931

  • suit les cours des Hautes Études Militaires de 1931 à 1932

  • commande le 151e RI à Metz de 1933 à 1935 puis, devenu général de brigade, l'infanterie de la 42e Division de 1935 à avril 1939, et la région fortifiée de la Lauter (ligne Maginot) en Haute-Alsace d'avril à décembre 1939

  • promu général de division en décembre 1939, prend le commandement de la 32e DI en janvier 1940 avec laquelle il participe aux combats de Belgique et des Flandres et à la défense de Dunkerque de mai à juin

  • passe en Angleterre le 4 juin avec ses hommes, avant de revenir en Normandie

  • commande les troupes de la 16e Division militaire basée à Montpellier (17) d'août 1940 à octobre 1942, atteint alors par la limite d'âge

  • décède à Paris le 29 juillet 1972, dans sa 90e année.


Acte de décès


Collection privée famille Lucas

 

Décorations :

  • chevalier de la Légion d'honneur pour faits de guerre en décembre 1914

  • officier de la Légion d'honneur pour faits de guerre en août 1915

  • commandeur de la Légion d'honneur en 1928

  • grand officier de la Légion d'honneur en 1952

 

 

Promotion de 1952


Décoré par le général Weygand lors d'une prise d'armes

Collection privée famille Lucas

 

  • Croix de guerre 1914-1918

  • Croix de guerre 1939-1945


et sept citations, dont cinq à l'Ordre de l'Armée (quatre en 1914-1918, une en 1940).

 

Vie privée :

  • marié en 1920

  • veuf en 1959

  • président d'honneur des anciens combattants de Flandres Dunkerque 1940

  • domicilié à Saint-Ay (Loiret) : une vaste demeure, La Grand' Cour, qui restera dans la famille jusqu'en 1993.


Domaine de Saint-Ay


Collection privée famille Lucas


Une rue de la commune porte son nom.


Extrait de La République du Centre (non daté)

 

 

2- Général Auguste Alaurent (1883-1970)

 

 

Fonds ATH

 

 

Biographie :

  • élève de St Cyr promotion du Centenaire d'Austerlitz (1904-1906)

  • général de division

  • fait prisonnier à Dunkerque le 4 juin 1940, interné à l'Oflag IV-B (Forteresse de Königstein en Saxe), libéré le 9 mai 1945.

On n'en sait pas davantage à son sujet.

 

 

3- Abbé Maurice Frézouls (1901-1987)


Capitaine à l’État-major de la 32e D.I.

 

Fonds ATH


Biographie :

  • né le 24 juillet 1901 à Lombers (Tarn)

  • licencié en lettres et en philosophie de la faculté de Toulouse

  • ordonné prêtre le 24 juillet 1926

  • professeur au petit séminaire de St Sulpice (Tarn)

  • curé de Burlats en 1944

  • président régional des Anciens du Languedoc (1947)

  • secrétaire général fondateur des Œuvres sociales des Anciens de la 32e DI (1947)

  • curé des Salvages et Tournemire en 1953

  • vice-président départemental de Tarn-et-Garonne de l'association nationale Flandre Dunkerque 1940 (affiliée au Souvenir français)

  • vice-président de l'Amicale des Anciens de la 32e DI guerre de 1939-1940 (fondée à Castres en 1961)

  • se retire à la collégiale Ste Cécile d'Albi en 1982

  • y décède le 10 janvier 1987.

 

Il était chevalier de la Légion d'honneur.

 

 

 

Téteghem a honoré ces trois personnalités, attribuant une rue à chacun des deux généraux (en 1980), et décorant l'abbé Frézouls de la médaille de la ville (en 1985). Cette distinction en particulier lui fut donnée en reconnaissance de son attachement à la commune où il organisera de nombreuses visites mémorielles.

Par ailleurs, en 2006,  le pont surplombant l'autoroute rue de la 32e DI, dénommé en 2002 pont du Lac, sera rebaptisé Pont de l'Abbé Frézouls. (18)


À suivre ... 3ème partie : La mémoire des événements

Gérald Mennesson,

1er avril 2022


17- L'une des huit divisions de l'Armée d'armistice implantée en Zone libre.

18- Conseil municipal du 7 juillet 2006.